Accéder à la formation seconde MTNE


Cette année de seconde est dorénavant commune aux sections MELEC et SN. Elle est ouverte aux élèves de troisième de collège et de seconde générale en réorientation.
Fin d’année de troisième au collège, l’élève s’inscrit en Seconde des Métiers des transitions numérique et énergétique (2nde MTNE, BAC PRO trois ans).

 

Pour accéder à cette formation, il est nécessaire s’inscrire à la spécialité Métiers des Transistions Numérique et Energétique.MNTE

Durant l’année de seconde, les activités pratiquées dans le domaine de l’électricité (Bac Pro MELEC) et du numérique (SN) permettront aux élèves de se déterminer pour la filière vers laquelle ils souhaiteront poursuivre leurs études.
En seconde MTNE l’élève effectuera un stage (PFMP) de 6 semaines en entreprise. Il pourra choisir d’effectuer un stage, soit en dans une entreprise SN, soit dans une entreprise MELEC.

Au terme de l’année de seconde l’élève choisira parmi les deux BAC PRO, la formation qui lui convient :


• BAC PRO SN (Systèmes Numériques)
      - Option A.R.E.D (Audiovisuels, Réseau et Équipements Électriques)
      - Option S.S.I.H.T (Sûreté et Sécurité des Infrastructures, de l’Habitat et du Tertiaire)
• BAC PRO MELEC (Métiers de l’Électricité et de ses Environnements Connectés)
 

L’élève poursuivra ensuite normalement son cursus scolaire (BAC PRO trois ans) dans la filière souhaitée en effectuant huit semaines de stages pendant son année de première et huit semaines également en terminale.

Pour résumer :

2ndMTNE

 

 

bacProMELEC

Bac Pro Métiers de l’ÉLectricité et de ses Environnements Connectés

Considérant les enjeux de la transition énergétique et l’évolution des techniques et des technologies numériques, le titulaire du baccalauréat professionnel Métiers de l’Électricité et de ses Environnements Connectés met en oeuvre et intervient sur les installations électriques et sur les réseaux de communication des domaines de la production, du transport, de la distribution, de la transformation et de la maîtrise de l’énergie électrique.

Les activités professionnelles peuvent s’exercer dans les secteurs :

des réseaux ;
des infrastructures ;
des quartiers, des zones d’activités ;
de l’industrie ;
des systèmes énergétiques autonomes et embarqués.

Source Eduscol

Plaquette de présentation : icone pdf

bacproSN

Le/la titulaire du baccalauréat professionnel SYSTÈMES NUMÉRIQUES (SN) est un(e) technicien(ne) capable d’intervenir sur les équipements et les installations exploités et organisés sous forme de systèmes interconnectés, communicants et convergents, de technologie numérique, des secteurs grands publics, professionnels et industriels. Il/elle intervient sur le réseau d’énergie dans la limite de ses compétences et participe au service client en complémentarité des services commerciaux.

Le baccalauréat professionnel SN aborde, dans ses trois options, l’ensemble des compétences professionnelles permettant au technicien d’exercer les activités liées à la préparation, l’installation, la réalisation, la mise en service et la maintenance préventive, corrective et curative (diagnostic, dépannage et réparation).

Ce baccalauréat professionnel comporte trois options :

Option A, Sûreté des infrastructures de l’habitat et du tertiaire (SSIHT)

Cette option couvre les domaines professionnels suivants :

Alarme, sûreté, sécurité, incendie ;
gestion active des bâtiments (GTB, GTC, bâtiment intelligent) ;
domotique liée à la gestion technique de l’habitat.

Option B, Audiovisuels, réseau et équipements domestiques (ARED)

Cette option couvre les domaines professionnels suivants :
- Audiovisuel multimédia ;
- électrodomestique ;
- domotique liée au confort et à la gestion des énergies ;
- éclairage et sonorisation.

Option C, Réseaux informatiques et systèmes communicants (RISC)

Cette option couvre les domaines professionnels suivants :
- Télécommunications et réseaux ;
- électronique industrielle et embarquée.

Le lycée Louis Lumière propose les options A et B

 

Source Eduscol

Plaquette de présentation : icone pdf

artisan electricien plombier 7j7 24h24.41578404 96893739Le titulaire de ce CAP intervient en tant qu'électricien dans les secteurs du transport, de la distribution, des équipements et installations électriques.
Il installe, met en service, entretient et répare des ouvrages électriques, principalement en basse tension (domaine BTA : en dessous de 500 V en alternatif et de 750 V en continu). Il intervient, sous la responsabilité d'un chargé de travaux, sur les installations de logements individuels ou collectifs, de bâtiments industriels, d'immeubles de bureaux, de réseaux de distribution…


Exemple(s) de métier(s):

  • électricien/ne installateur/trice


Le CAP débouche sur la vie active mais il est possible, à certaines conditions, de poursuivre des études en 1 an avec une mention complémentaire (MC) ou en 2 ans en bac pro, BP ou avec le diplôme de monteur technicien en réseaux électriques.


Poursuite d'études conditionnelle
Exemples de formations poursuivies :

  • CAP Installateur thermique
  • MC Maintenance des systèmes embarqués de l'automobile
  • MC Maintenance en équipement thermique individuel
  • MC Sécurité civile et d'entreprise
  • Bac pro Electrotechnique, énergie, équipements communicants
  • Bac pro Systèmes électroniques numériques
  • Bac pro Technicien de maintenance des systèmes énergétiques et climatiques
  • Bac pro Technicien en installation des systèmes énergétiques et climatiques
  • BP Installateur, dépanneur en froid et conditionnement d'air
  • BP Installations et équipements électriques
  • BP Métiers de la piscine
  • BP Monteur en installations du génie climatique et sanitaire

Source logo onisep inline

 

Plaquette de présentation icone pdf

ajusteur monteurEn entreprise ou en atelier de mécanique, le titulaire de ce bac pro maîtrise la mise en œuvre de l'usinage par enlèvement de matière.
Il sait analyser l'ensemble des données techniques et utiliser la chaîne des données numériques (conception assistée par ordinateur, fabrication assistée par ordinateur…). Lors du lancement et du suivi de la production, il prépare les outils et les outillages. Il conçoit un programme à partir d'une définition numérique et à l'aide de logiciels de fabrication assistée par ordinateur puis il effectue la simulation du programme. Il implante et transfère les données numériques.
Il règle et met en œuvre le système. Il choisit les matériels de mesure et de contrôle. Il installe et règle les outils et les outillages. Il réalise les pièces dans le respect de la qualité, des délais et des coûts. Il assure la maintenance de premier niveau de l'ensemble du système de production.
Le technicien travaille en équipe et collabore avec les différents services de l'entreprise. Il possède des connaissances en gestion de production appliquées au contexte de l'atelier.

On distingue deux options :

- Option « réalisation et suivi de production »,
- Option « réalisation et maintenance des outillages »


Exemple(s) de métier(s):

  • ajusteur/euse-monteur/euse
  • opérateur/trice sur machine à commande numérique

Ce bac pro se prépare en trois après la classe de troisième. Les élèves titulaires de certains CAP du même secteur peuvent également le préparer en 2 ans sous certaines conditions.


Admission
Exemples de formations requises:

  • CAP Outillages en moules métalliques
  • CAP Outillages en outils à découper et à emboutir

Le bac pro a pour premier objectif l'insertion professionnelle mais, avec un très bon dossier ou une mention à l'examen, une poursuite d'études est envisageable en BTS.


Poursuite d'études conditionnelle
Exemples de formations poursuivies :

  • BTS Industrialisation des produits mécaniques

 

Source logo onisep inline

 

Plaquette de présentation icone pdf