Dans le cadre d’un appel à candidature proposé par le musée du Louvre, Mme Gabes et M. Martini ont préparé avec les élèves de 1MELEC2 et d’UPE2A un projet basé sur l’exposition intitulée « Venus d’ailleurs – Matériaux et objets voyageurs » de la Petite Galerie. Présentant des objets originaires du monde qui ont fini par trouver leurs places dans des collections françaises, cette exposition aura servi de base pour inciter les élèves à écrire des discours mêlant poésie et ressenti personnel.

martini01

Pour des raisons d’autorisations liées à la crise sanitaire, deux visites encadrées par les deux enseignants (ainsi que M. Bahri venu en renfort sur la seconde sortie) incluant à chaque fois des élèves des deux classes ont dû être organisées. La première, qui a eu le 11 mars, aura réservé une surprise plutôt inattendue aux élèves comme à leurs deux enseignants : arrivés plus d’une heure avant la visite guidée de la Petite Galerie, le musée leur a permis de tuer le temps par une petite promenade au sein de la collection permanente d’œuvres d’art ! Si le temps n’a pas permis de s’attarder dans les nombreux couloirs du bâtiment, l’émerveillement face aux statues comme aux tableaux de maîtres n’aura laissé personne indifférent. La mythique Joconde était bien évidemment l’objet de la plupart des attentes ; le groupe de jeunes visiteurs chellois terminera cette visite impromptue dans la salle où le tableau de Léonard de Vinci trône derrière une file de curieux trop longue pour être suivie ce jour-là. Si le second groupe n’aura pas eu droit à ce petit cadeau – leur visite ayant lieu le mardi 15 mars, jour de fermeture des salles principales – ils auront pour leur part pu bénéficier d’un pique-nique au soleil dans les parcs du musée. Petite déception tout de même ce jour-là pour une poignée d’élèves, tristes de de ne pas encore pouvoir trouver de glacier officiant à cette époque de l’année dans le parc !
Chacune des visites de la Petite Galerie aura été un moment agréable et instructif, les deux guides successives ayant effectuée chacune une présentation particulièrement adaptées aux élèves. Ceux-ci ont pu enfin découvrir les œuvres qu’ils connaissaient déjà virtuellement, le musée proposant une découverte numérique de la collection. Certaines d’entre elles leur auront d’ailleurs faut forte impression, telles que l’impressionnante sculpture effectuée à partir d’une défense d’éléphant, ou bien encore la figurine du colporteur qui a servi d’image d’illustration sur l’affiche promotionnelle de l’exposition.

martini02



La pièce maîtresse de la collection : une défense d’éléphant sculptée !
Une fois effectuées, ces visites ont été suivies de l’arrivée de M. Boris Lanneau au lycée durant quatre semaines consécutives. Artiste professionnel habitué des ateliers d’écriture dans le secondaire, Boris Lanneau est un véritable « écrivain musical » au parcours détonnant : il démarre une carrière de rappeur sous le pseudonyme l’Inconscient au début des années 2000, adapte des poèmes de Rimbaud en rap dans un spectacle joué pour le Printemps des poètes et sur France Culture, anime des atelier d’écriture en France, au Maroc ou encore au Tchad, et a eu l’honneur d’écrire la dernière chanson enregistrée par Johnny Halliday ! Il a d’ailleurs tiré de cette expérience un livre teinté d’autobiographie intitulé Un jour j’écrirai une chanson pour Johnny paru en 2020. Fort de cette expérience mêlée à une bonne humeur communicative, M. Lanneau aura su pousser les élèves des deux classes à exprimer leur créativité à l’écrit comme à l’oral.
Pour les 1MELEC2, il s’agissait d’expliquer comment ils pouvaient s’identifier à l’objet venu d’ailleurs qu’ils avaient sélectionné. Cela s’est traduit par des textes forts et imagés. Tout d’abord couchés à l’écrit, ces mots ont ensuite gagné en puissance et surtout en sincérité par tout un travail de mise en voix effectué sous la houlette de l’intervenant.
L’approche aura été sensiblement différente pour les UPE2A. Réunis en binômes, ceux-ci devaient faire parler l’œuvre dans des productions bilingues ! Chaque présentation commençait et s’achevait par des paroles déclamées dans la langue d’origine de l’un des élèves, tandis que le corps du discours était déclamé en français. Forts de l’enthousiasme des élèves et de la sincérité de leurs propos, cela a donné lieu à des productions parfois chargées en émotion.


martini03
Les élèves d’UPEA entrent en scène.


Ce projet a culminé au début de l’après-midi du vendredi 13 mai par une présentation de chaque classe de ses productions au lycée en salle G01. Les 1MELEC2 ont ouvert le bal devant un auditoire composé des UPE2A mais également de M. Mallet, qui n’aura pas manqué de féliciter les jeunes gens de la qualité de leurs textes mais surtout du courage dont ils ont fait preuve en interprétant devant un public des productions aussi personnelles. Changement de public pour la seconde heure pour les UPE2A qui ont troqué le proviseur et leurs camarades plus âgés contre M. Gout, qui n’aura pas non plus tari d’éloges suite aux prestations pleine de vie et d’envie de ces jeunes élèves, qui pour certains ne maîtrisaient pas encore la langue française à la rentrée ! Moniseur Lanneau n’a pas non plus manqué de remercier et féliciter les deux groupes d’élèves pour leur implication dans un projet d’écriture qui peut être difficile qu’il n’y paraît au premier abord, mais également pour leurs prestations énergiques qui n’auront laissé personne indifférents dans le public, camarades de classe comme adultes.
L’exposition s’achevant le 4 juillet prochain, il est encore temps pour les plus curieux parmi les lecteurs d’aller admirer cette collection aussi atypique que passionnante !

 

 

Venir

au lycée

Samedi, 26 Novembre 2022

Calendrier prévisionnel

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30